Translation Sample 1 (commercial newsletter)

BULLETIN DES VENDANGES 2010

Chers membres du Wine Club de Fonplégade,

C’est l’époque des vendanges ici au Château Fonplégade, et quelle saison merveilleuse de culture nous avons eu!  Au début de la période de croissance, un passage froid et pluvieux a légèrement perturbé la floraison en faisant chuter quelques fleurs.  Les grappes ainsi formées sont peu compactes.  Les petits raisins, de manière générale de qualité supérieure, produiront un jus extrêmement riche avec des tannins concentrés.

Pendant l’été, la région bordelaise a profité de journées gorgées de soleil dont les vignes se réjouissent.  En outre, le terrain du Château Fonplégade bénéficie de sources naturelles qui alimentent le sol de roche calcaire en eau, doucement enrichissant nos vignes profondément enracinées.  Notre nom, Fonplégade, provient de la fontaine nourricière de cette source.

Nous sommes actuellement en cours des préparations finales pour presser les raisins.  Le travail de toute une année se concentre en ce moment parfait.  Nos paniers sont alignés, nos cuves sont impeccables, et nos chais se tiennent prêts. 

Auparavant dans la saison, nous avons été ravis d’apprendre que le Cercle Rive Droite avait attribué 5 étoiles au Château Fonplégade à l’occasion de la mise en bouteille de notre premier rosé en 2010.  De même, cette année le critique vénérable Robert Parker a octroyé une note de 92/94 sur le millésime 2008 et une de 91/93 sur le millésime 2009- des notes qui rappellent celles des Premiers Grands Crus Classés.            

Des changements sont en cours au Château Fonplégade, afin de perfectionner notre passion : la culture du raisin et la confection de vins remarquables.  Lorsque les Adam ont acquis le Château Fonplégade en 2004, nous avons commencé à nous reconvertir en viticulture biologique, une approche respectueuse de l’environnement qui est conforme à ma propre philosophie. 

Mon expertise et mes études d’ingénieur sont en viticulture et œnologie.  Depuis mon arrivée à Fonplégade, j’ai conçu la sagesse de la méthode biologique.  Le raisin biologique produit de meilleurs vins.  Demandant plus de temps et d’argent qu’une méthode de production industrielle, la viticulture biologique cependant améliore le sol et ramène la vinification à ses origines traditionnelles.  

Ci-inclus sont deux vins remarquables.  Le Fleur de Fonplégade 2004 is légerement fruité et d’une finesse tannique remarquable.  Le Château Fonplégade 2004 est Grand Cru Classé exceptionnel avec une robe pourpre profonde associée à un parfum sucré de fruits noirs et d’épices. Ces deux grands vins ont été obtenus grâce aux travaux d’effeuillages et de vendanges vertes effectués au vignoble après l’achat en juin 2004. En outre, les pluies du mois d’août et l’ensoleillement exceptionnel de la période des vendanges ont permis au raisin d’obtenir une maturité optimale.  Savourez ces vins avec un fromage tel que le Saint-Nectaire, ou partagez-les avec vos proches autour d’une table de fête.     

À votre santé de la part de toute l’équipe du Château Fonplégade,

Eloi Jacob

Directeur Technique

Château Fonplégade

Bordeaux, FRANCE

 

Translation Sample 2 (legal consent form)

 

Comité d’éthique indépendant de ------- / Ministère de la Santé

Formulaire de consentement éclairé et verbal pour les participants à la recherche

Numéro du protocole : __________

Investigateur principal : ---------


Description de l’étude


Vous êtes invité(e) à participer à une étude de recherche qualitative sur les soins après avortement (SAA)au XXXX.  Cette étude de recherche explorera les perceptions, attitudes, et expériences des prestataires de soins de santé concernant les soins après avortement.  L’objectif de cette étude est d’obtenir des renseignements qui pourront être utilisés lors du développement de politiques et stratégies d’amélioration des soins après avortement au XXXX. L’investigateur mènera des entretiens avec les prestataires de soins de santé, y compris les médecins, les infirmières, et les sages-femmes.  La taille de l’échantillon pour l’étude sera de 75 prestataires de soins de santé.


Processus de l’étude

Ceci est une étude de recherche qualitative. Si vous acceptez de participer, l’investigateur mènera un entretien de face-à-face avec vous.  L’entretien durera entre 45 et 90 minutes.  L’entretien aura lieu dans un endroit qui vous est pratique.  Si du temps supplémentaire est nécessaire pour terminer l’entretien, l’investigateur vous demandera éventuellement de lui accorder un autre entretien quand cela vous conviendra.  L’investigateur vous demandera l’autorisation d’enregistrer l’entretien.  Vous avez le droit de refuser l’enregistrement.

Malaises et risques

L’investigateur vous posera des questions sur vos perceptions et attitudes concernant les soins après avortement.  L’investigateur vous demandera aussi de discuter de vos connaissances, pratiques, et perceptions en matière d’avortement thérapeutique légal, d’avortement dangereux, et de soins après avortement.  Ces questions pourront peut-être vous mettre mal à l’aise.  Vous pouvez refuser de répondre à une question posée par l’investigateur, et vous êtes libre également de mettre fin à l’entretien à tout moment.

Les soins après avortement représentent une question délicate.  Il y a certains risques associés à la participation à l’étude :(1) la divulgation des attitudes et pratiques envers l’avortement ; (2) la violation de la confidentialité et (3) l’attention accrue de collègues et membres de famille due à la participation à cette étude. La probabilité de ces événements est infime grâce aux mesures différentes qui seront mises en place par l’investigateur pour protéger la confidentialité.

Confidentialité

Les renseignements que vous fournissez seront gardés confidentiellement par l’investigateur.  En outre, l’investigateur protégera votre identité sur tout document de recherche en substituant votre nom avec un code.  Vos coordonnées (numéro de téléphone, adresse) seront enregistrées de manière confidentielle par l’investigateur lors de l’étude.  Toutes vos coordonnées seront détruites par l’investigateur après l’étude.  Les constatations préliminaires seront partagées avec la commission consultative locale.  L’investigateur partagera de même les conclusions finales avec le Ministère de la Santé.  Les résultats de cette étude apparaîtront dans la thèse doctorale de l’investigateur.  Cependant, votre nom n’apparaîtra pas dans cette publication.  En revanche, l’investigateur utilisera un pseudonyme.  Tout document de recherche sera conservé en sécurité par l’investigateur.  Si vous acceptez d’être enregistré(e) lors de votre entretien, l’enregistrement sera détruit immédiatement après avoir été numérisé par l’investigateur sur un ordinateur protégé par un mot de passe.

La confidentialité totale n’est pas garantie.  Les observations de l’investigateur pourront éventuellement être partagées avec certains groupes qui réglementent la recherche afin d’assurer que la recherche soit prudente et non nuisible.  Cependant, votre nom n’apparaîtra sur aucun document partagé avec ces groupes.  Ces groupes sont les suivants :

  • Ministère de la Santé et de la Prévention
  • Comité d’éthique indépendant de XXX
  • Bureau pour la protection de la recherche sur sujets humains
  • Le promoteur de l’étude (Conseil pour la recherche en sciences sociales)

Les avantages

Vous ne recevrez aucun avantage immédiat suite à votre participation à cette étude.  L’objectif de cette étude de recherche est d’obtenir des renseignements de la part des prestataires de soins qui pourront à l’avenir informer le développement de stratégies et de politiques pour réduire la morbi-mortalité liée aux avortements à risques.  Vous êtes invité(e) à participer car vos perspectives et opinions sont importantes.  Vous pouvez profiter de cette opportunité pour partager vos idées concernant cet important problème de santé. 

Coût pour le sujet

Il n’y a aucun coût associé à votre participation à l’étude.

Rémunération

L’investigateur vous remboursera tous frais subis pour venir au site de l’entretien, jusqu’au montant de $5 USD.  Les reçus ne sont pas nécessaires pour obtenir le remboursement.

Promoteur de l’étude

Cette étude est sponsorisée par le Conseil pour la recherche en sciences sociales (Social Science Research Council, SSRC).

Participation à l’étude

La participation à l’étude est entièrement volontaire.  Si vous acceptez de participer, vous avez néanmoins le droit retirer votre accord à tout moment.  Si vous décidez de renoncer à votre participation, vous recevrez toujours la rémunération nécessaire pour tous frais de voyage au site de l’entretien.  L’investigateur pourra éventuellement de quitter l’étude si elle pense que votre participation vous sera nuisible, ou pour une autre raison. 

Coordonnées

L’investigateur de cette étude est XXXX.  Vous pouvez poser toute question que vous avez maintenant.  Si des questions surviennent plus tard, vous pouvez contacter XXX au XXX-XXX-XXXX.   Si vous avez des questions concernant vos droits en tant que participant d’étude de recherche, veuillez contacter le Ministère de la Santé et de la Prévention au XXX-XXX-XXXX.  Si vous avez des questions concernant vos droits en tant que participant d’étude de recherche, vous pouvez également contacter le Comité d’éthique indépendant de XXX à l’adresse XXXXXXXX@XXX.XXX.

Signature

Votre signature n’est pas nécessaire pour indiquer votre consentement à la participation à l’étude.  Vous pouvez fournir un consentement verbal à l’investigateur.  Vous pouvez également garder un exemplaire de ce formulaire de consentement éclairé et verbal.  

Autorisation

J’ai lu ce formulaire concernant l’étude, ou il m’a été lu.  Je comprends les risques et les avantages potentiels de cette étude.  Je sais que ma participation est volontaire.  Je comprends que je peux choisir de mettre fin à ma participation à tout moment.  Je comprends que je ne renonce à aucun droit qui serait maintenu lors de ma participation à cette étude.  Je suis au courant de comment contacter le chercheur.  Je comprends que je peux accorder mon consentement à la participation oralement.  Je peux garder un exemplaire de ce formulaire de consentement. 

Translation Sample 3 (real estate contract)

CHAPTER 1: PREMISES, DURATION, USE

 

ARTICLE 1: DESIGNATION

The premises, subject of the present lease, are specifically described in the aforementioned Chapter 5 below.

The Lessee declares that he is perfectly acquainted with the premises, their condition as well as that of their appurtenances, due to the floor plans and descriptions attached to the present lease, without there being a need for further description than what is provided in Chapter 5. The Lessee accepts the premises and its easements and facilities as is without being able to demand any repairs from the Lessor.

Let it be noted that any difference, not diverging by more than 5% as concerns the area and surfaces mentioned in the present lease, or as depicted in the attached floor plan, from the real measurements of the property, will not justify any reduction or augmentation in rent price, the parties referring to the premises as is.

The parties explicitly agree that the premises described in the present lease form an indivisible property.

 

ARTICLE 2: DURATION

The present lease is agreed upon and accepted for the duration of nine full and consecutive years, which will begin on the effective date stated in Chapter 5 below. It will come to an end according to the conditions established by the ordinance 2000-912 of September 18th, 2000 which codified the decree of September 30th, 1953 on the use of commercial leases.

The LESSEE explicitly relinquishes his right to termination as stipulated in article 3-1, paragraph 2 of decree number 53-960 of September 30th, 1953 at the end of the first and second triennial periods.

These terms will not apply to a renewed lease during the course of which the LESSEE will recoup the right to inform the LESSOR by extrajudicial document of his intention to vacate the premises at the end of each triennial period, at least six months before the expiry date of each triennial period, the parties mutually relinquishing any grounds for potential local use.

 

ARTICLE 3: CONDITION OF THE PREMISES

Page 5:

An adversarial inspection of the premises will be undertaken by both parties when the Lessee comes into possession of the property. In the case where this inspection does not take place, especially if the Lessee is absent, the premises will be considered to have been leased in perfect condition as regards all aspects of the property.

The inspection will be conducted at the expense of the Lessee by private written agreement or, in case of absence, by a bailiff.

 

ARTICLE 4: OBJECTIVE

The Lessee must personally use the premises, subject to the present lease, with the exclusive objective delineated hereafter in Chapter 5, and this, peacefully and in conformity with the statutes of articles 1728 and 1729 of the Civil Code.

The premises must be continuously occupied.

The Lessee must personally obtain any and all administrative authorization that is necessary for the exercise of his business on the premises.

 

Translation Sample 4 (literary)

Robert Desnos, “L’amateur de chaussures”, in Les jours de noces. Le Temps des cerises: Pantin, 1999.

 

“The shoe enthusiast”

I was walking by the Cluny museum when a storm, the first one of the season, broke out.  I took refuge in the medieval dwelling and wandered a moment through its halls.  As usual, the chastity belts were heavily surrounded: it was at last their turn to shine.  People young and old, respectable mothers and even chaste young girls examined, scrutinized, and sized up with a glance these evocative objects, but I was drawn to something farther away.  An incredibly diverse collection of shoes and slippers was lined up along the shelves and there, planted right in front and lost in a daydream, I recognized Mr. Antoine, father Antoine, uncle Antoine who, during my high school years, had been the laughing stock of my fellow students... This nice old man used to wait for us after school and hand out pamphlets warning us about the dangers of drink and venereal disease.

“Hello, Mr. Antoine,” I said to him.

“Hello Mr.... Mr...?”

“You don’t remember me?  I was at Villon high school?  Are you still involved with preventing alcoholism?”

Mr. Antoine swept the air with a gesture indicating forgetfulness, perhaps indifference.  But he hadn’t lost his sermonizing habits.  “Imagine that!  a woman’s foot, barely glimpsed, and my mind irrevocably changed course...I was coming home one night from a temperance meeting when, just in front of me, a young woman slipped on the sidewalk.  By the light of the lamppost I glimpsed, amid the blooming petals of her curling skirts, pink panties trimmed in black lace, a sliver of skin, a hint of garter, and two slender, shapely legs...I rushed over to help her get up.  She was moaning softly, complaining about her foot.  She sat down on a bench and I had her roll down her stocking, then I took off her shoe.  When I held her bare foot in my hand, I realized that my fate had forked, that I would cease to live save for these small feminine feet.  For an hour, I gently massaged her foot.  Then she hailed a taxi, thanked me, left, and I have never seen her again.  But it doesn’t matter...haven’t I gained the revelation of my life in this chance encounter?”

He pointed out the collection of shoes:

“Is there anything more beautiful than this?  Just think about the pretty feet that have fluttered like hearts in these slippers, these roman sandals!  How many bold suitors’ lips brushed up against their tips!  Can’t you just imagine the foot and the leg extending from one of these shoes, and the dark wonders of dresses, those Renaissance armors of heavy brocade and ribbon, the Louis XV-style bustles, or the Directory era tunics slit over the thigh...”

Mr. Antoine was getting excited.  He was speaking loudly.  A nearby group, having undoubtedly mistaken him for a tour guide, surrounded us with mouths agape.  Several young misses chuckled in the back, blushing and nudging each other...

I used an urgent meeting as an excuse and feebly left the ankle-boot lover. 

I was to see him again several months later.  I was walking down the boulevard de la Madeleine when I saw him enter into a famous shoemaker’s shop for women.  I caught up with him.  He was already sitting in a comfortable armchair and when he recognized me, he pointed at a seat next to him.

“Sit down, my friend, and tell me if this is not the most charming place in the world?”

All around us, only young and pretty women to be seen.  A blue-eyed one with bright blond hair was trying on party shoes; the shopgirl kneeling in front of her slid those delicate feet into two sheathes of white satin.  Leaning down to feel the satin, the beautiful shopper lifted her leg, revealing her firm, round thighs in the shadowy darkness of her dress.  In another corner of the store, with her back to us, another pretty young thing was fixing her stocking, unaware that in the mirror’s reflection we glimpsed a dripping swath of pink and white flesh.  Quite young, sixteen at the most and skimpily dressed, another girl wedged into an armchair was trying on her first pair of heels under the watchful eye of her mother.  Meanwhile, our eyes drank in the sight of a droll shirttail, carefully placed, peeking out of her skirt like an upturned nose.  Even the crouching shopgirls repeatedly gave us an unsettling show with the glimpse of a calf ensconced in a black stocking.  All bustling with notions of buying or selling, these ladies seemed to ignore our presence entirely...

“It’s in fact quite a charming scene, Mr. Antoine, but don’t they say anything to you?  They let you enjoy such a beautiful portrait in peace and quiet?”

“Indeed,” replied the good man.  “I’m now a shareholder in the store and, if the fancy ever strikes you, please come back in all peace of mind.”

With these words I left him, and, shall I confess?  I have seen him quite frequently since then. 

 

Translation Sample 5 (poetry)

 

Untitled sonnet by Philippe Jaccottet, in L’effraie et autres poésies.  Gallimard: Paris, 1981.

 

A stranger in our life, I speak to  

you alone with strange stilted words of hope

that you will be my homeland, my straw-hued 

springtime, an Easter nest of rain and rope,

my watery hive trembling at the break

of dawn, my fledgling Sweetness-in-the-night...

(But now blissful bodies burrow, awake

to their love with joyous cries, and a slight

girl weeps in the empty courtyard.  And you?

You do not go and greet the budding night,

it’s only now, with loose, light words I view 

in memory a real mouth...) Oh bright

fruits, source of golden paths and sandy loam,

I speak only to you, my absent home.

 

 

“Le corps” by Jules Supervielle, in La fable du monde.  Paris: Gallimard, 1938.

THE BODY

 

Here the universe takes shelter in the deep temperature of man

And the delicate stars advance with their celestial strides

In the darkness which reigns as soon as the skin is breached,

Here everything is accompanied by the silent strides of our blood

And by secret avalanches which make no sound around us,

Here, the contained is so much greater

Than the cramped body, that sad container...

But this does not prevent our common, humble hands

From touching the different points of our body, which houses the stars,

Faithfully observing the interstellar differences within us.

Like immense giants reduced to smallness by the human body, where we must fit as best we can,

We pass each other by, barely hiding our own stars, our dizzying fears,

Which are reflected in our eyes, the sole fissures in our skin.

And we are always under the sway of this inner immensity

Even when our world, stricken by doubt,

Recoils rapidly inside us until it shrinks and fades away,

Our heart now beating only for its frame of flesh,

Reduced as we are to the utter nakedness of our organs,

Those forsaken beasts in their bloody stable.